Programme Interreg Next Italie Tunisie 2021- 2027. VI réunion du CPC

Date:
27 mai 2022

Le 25 mai dernier s’est tenue à Palerme, au Musée Archéologique Régional « Antonio Salinas », la sixième réunion du Comité de Programmation Conjoint (CPC), organisée par le Département de la Programmation de la Présidence de la Région Sicilienne, en tant qu’Autorité de Gestion.

L’objectif de la rencontre a été celui de partager la proposition du nouveau Programme Interreg Next Italie Tunisie pour la période 2021-2027, qui sera présentée à la Commission Européenne dans le mois prochain de juillet.

Le document de programmation a été élaboré et partagé par le CPC composé des représentants des deux Pays partenaires. En particulier, pour la délégation tunisienne, ont contribué à la rédaction du nouveau programme les représentants du Ministère de l’Économie et de la Planification, du ministère des Affaires étrangères et de la Commissariat général au développement régional (CGDR), tandis que pour la délégation italienne, des représentants du Ministère des Affaires étrangères, de la Présidence du Conseil des ministres – Département pour les politiques de cohésion, de l’ANCI Sicile et de la Région Sicilienne-Département des Affaires Extrarégionales.

Les travaux de la réunion ont été présidés par le dirigeant général du Département de la Programmation, Federico Amedeo Lasco.

A la rencontre, qui a été centré sur l’illustration des chapitres du nouveau Programme et sur la présentation du Rapport préliminaire pour la vérification d’éligibilité à l’Évaluation Environnementale Stratégique, ont participé les représentants de la Commission Européenne – DG Regio, de l’Agence pour la Cohésion Territoriale, du projet TESIM, du Nucelo d’Evaluation des investissements de la Région Sicilienne et du Ministère de l’Environnement de la République Tunisienne.

Le Programme Interreg Next Italie Tunisie, qui recevra une contribution de l’Union Européenne d’environ 32 millions et demi d’euro, soutiendra dans le domaine de coopération des interventions en faveur de l’innovation et de la compétitivité, de l’environnement (énergies renouvelables, gestion durable de l’eau, adaptation au climat et biodiversité), du tourisme durable et de la santé, ainsi que de la gouvernance des administrations concernées.

Une grande attention sera accordée aux besoins spécifiques des territoires transfrontaliers grâce à une forte implication de la société civile, une participation active des jeunes et des femmes, y compris par l’intermédiaire des petits projets, et l’inclusion des projets de capitalisation.