Il a été présenté aujourd'hui, dans les bureaux du Surintendance de la Mer (Palais Mirto) à Palerme, le projet stratégique CUL.TUR.A.S. - CULture et ToURisme Actif et Soutenable, qui prévoit la création de sentiers sous-marins en Sicile (Marsala, Pantelleria et San Vito Lo Capo) et en Tunisie (Tabarka, Kerkouane et Bizerte), et la création de itinéraires vélo-touristiques.

Les participants au évènement ont été, entre autres, Antonio Piceno, en qualitè de Autoritè de Gestion Commune du Programme Italie-Tunisie, Antonio Grasso, chef du cabinet du Ministre régional du Patrimoine Culturel et de l’Identité Sicilienne, Farhat Ben Souissi, Consul de la République de Tunisie à Palerme, Lucia Di Fatta, exécutif du Département régional du tourisme, Sebastiano Tusa, Surintendant de la Mer, Francesco Giordano, exécutif du Département du Patrimoine Culturel et de l’Identité Sicilienne et Wafa ben Slimane, archéologue INP.

Le chef de file du projet, financé au titre du Programme IEVP-CT Italie-Tunisie 2007-2013, est le Département du Patrimoine Culturel et de l’Identité Sicilienne - Surintendance de la Mer, en partenariat avec le Département régional du Turisme, la Province Régionale de Trapani et, Du côté tunisien, avec l'Office National du Tourisme et de l'Institut National du Patrimoine. Le projet, d'une durée de 24 mois, a été soutenu par une subvention de l'ordre de € 1.366.000,00 et vise à identifier des nouveaux modèles pour la valorisation du patrimoine archéologique, à travers l’expérimentation d’un projet pilote impliquant l’expansion du patrimoine culturel et la spécialisation du système de l’offre touristique transfrontalière sur deux segments spécifiques du marché du tourisme : la plongée et le vélo.  Les objectifs spécifiques du projet sont :  créer des nouveaux itinéraires archéologique sous-marins et en vélo, augmenter le niveaux de spécialisation des opérateurs locaux et la sensibilité de la population sur la protection des sites archéologiques, renforcer la coopération et le niveau de synergie entre les partenaires locaux et transfrontaliers.

«Le lancement du projet Culturas est très satisfaisant  - a dit le surintendant de la mer et  coordinateur du projet, Sebastiano Tusa - parce que cela signifie que l'expérience acquise en Sicile par le surintendant des itinéraires archéologiques subaquatiques enlève une reconnaissance internationale supplémentaire, en renforçant les principes inscrit dans la Convention de l'UNESCO sur la protection du patrimoine culturel subaquatique».

Pour Antonio Piceno, Autorité de Gestion Commune du Programme Italie Tunisie: «Nous avons la nécessité d'augmenter la capacité de l'île à gérer et développer son patrimoine culturel, en mettant, par exemple, à la lumière le patrimoine archéologique, la promotion de l'échange d'expériences pour la préservation et la valorisation du patrimoine entre les différents pays riverains de la Méditerranée et la création des moyens pour transformer le patrimoine culturel dans un catalyseur des activités économiques, y compris le tourisme. Effectivement - continue Piceno - ce sera un des objectifs de la nouvelle programmation 2014-2020».

Questo sito utilizza cookie, anche di terze parti, per offrire servizi in linea con le tue preferenze. Se non accetti i cookie le funzionalità del sito risulteranno limitate. Se vuoi saperne di più sui cookie leggi la nostra Cookie Policy.